Le PSG et le Stade Toulousain, champions d'automne de la médiatisation

A la mi-saison des championnats de Ligue 1 et de Top 14, Kantar Sport a dévoilé sur les ondes de BFM,  la médiatisation des clubs de ces deux championnats.

L’analyse de la médiatisation télévisuelle des 20 clubs de Ligue 1 et des 14 clubs du top 14, menée par la société Kantar Sport, a permis de calculer l’ensemble de l’exposition médiatique de ces clubs toutes compétitions confondues, à travers les directs, les émissions d’informations sportives ou les Journaux Télévisées des chaînes hertziennes. Kantar Sport a déjà mesuré près de 150 heures de direct, 600 heures de JT, une soixantaine d’heures de magazines d’informations sportives et 100 heures d’émissions spécialisées dans le foot ou le rugby.

Quels clubs sont les clubs les plus médiatisés ?

Le Paris Saint Germain (football) et le Stade Toulousain (rugby) ne sont pas seulement en tête de leurs championnats respectifs mais sont également leaders dans la durée d’exposition médiatique.

Ces classements sont loin d’être surprenants puisque ces deux clubs allient à la fois de très bons résultats sportifs et une très forte notoriété à l’échelle nationale. Le PSG peut, également, profiter de la très forte actualité qui entoure le club de la capitale avec les rumeurs de transferts.

Cependant en termes de valorisation, ce classement est légèrement bouleversé.  Certes dans le Top 14, le Stade Toulousain scrute toujours la première place devant le Racing Club de Toulon et les jaunards de Clermont-Ferrand, mais en Ligue 1 le PSG est détrôné par l’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais. L’OM et l’OL bénéficient, en effet, de leur présence en Ligue des Champions et des retombées publicitaires générées par cet événement sportif pour occuper les deux premières places sur le critère de la valorisation médiatique.

En mettant en commun les classements de médiatisation de Ligue 1 et de Top 14, le Stade Toulousain se retrouverait à la 5ème place avec plus de 27 heures d’exposition TV, juste derrière Lille OSC, l’Olympique Lyonnais, l’Olympique de Marseille et le Paris Saint Germain, leader avec 42 heures de visibilité.

Si nous considérons les moyennes par sport, les clubs de rugby obtiennent une durée d’exposition de 14 heures, très proche de celles des clubs de football  qui est estimée à 16 heures.
Le monde de l’ovalie français n’a donc vraiment pas à rougir de sa médiatisation. De plus, on peut ajouter qu’il y a davantage d’homogénéité dans les retombées médiatiques du Top 14 par rapport à celles de la Ligue 1, où les quatre premiers dominent très largement ses 16 autres poursuivants.

En revanche, il faut souligner que les tarifs publicitaires pratiquées pendant les directs de Ligue 1 sont régulièrement supérieurs, ainsi la valorisation moyenne des clubs de football est 3 fois plus importante que celle des clubs de rugby.

Les gagnants et les perdants à mi-saison 

Par rapport à la saison passée, Rennes et Lille sont les grands gagnants grâce notamment à leurs présences respectives en Europa League et en Ligue des Champions qui leurs ont assuré une couverture médiatique non négligeable, permettant à Lille de multiplier sa valorisation par 3. Montpellier HSC multiplie, quant à lui, sa valorisation par 2 et surfe ainsi sur ses très bons résultats en championnat.

Au contraire, les grands perdants de cette première partie de saison sont l’AJ Auxerre et l’Aviron Bayonnais. En effet le club bourguignon a perdu un certain élan médiatique suite à sa non qualification en Ligue des Champions. Quant au club de rugby basque, il subit un début de saison difficile, très loin des ambitions affichées par le club lors du recrutement estivale (Heymans, Rokocoko, …).

Tous ces résultats ne sont, bien entendu, pas figés puisque les performances sportives auront logiquement un impact sur la médiatisation de ces clubs.